Magiclub voyages, agence de voyages

Guide pratique des Maldives Le blog du cocotier des Iles Maldives





Sable blanc nacré, mer bleu turquoise à 28 degrés, récifs somptueux et poissons multicolores, bref, un arc en ciel essentiel idyllique et psychédélique ; moi le cocotier je fais corps de toutes mes noix avec le décor d'une carte postale. Oui à 650 km au sud-ouest du Sri-Lanka, à 12 heures d'avion de Paris, le paradis ça existe vraiment ! La preuve moi et mes congénères de la même branche, tous mes amis les cocotiers côtiers, on se la coule douce, sur l'une des 1 200 îles, de l'archipel posées dans les eaux translucides de l'océan Indien, dont à peine 200 sont habitées. Et puis le temps d'une excursion, j'en vois souvent qui jouent au Robinson, à moins qu'ils explorent les fonds marins à la recherche d'une raie manta, ou encore sautent d'île en île à bord d'un dhoni, l'embarcation traditionnelle.

Cocotier des Maldives story



  • Depuis que l'homme est homme et le cocotier cocotier on se raconte cette histoire. Il y'a très longtemps d'après la légende, un prince du Sri Lanka| appelé Koimale s'est échoué avec sa jeune épouse dans un lagon des Maldives et s'est installé devenant le premier sultan.
    Puis ont défilé sous les ombrages de mes vielles branches d'ancêtres, au cours des siècles, des visiteurs des pays de la mer d'Oman , du littoral de l'océan Indien, les pirates Mopla et les Portugais
    Sultanat islamique indépendant durant la majeure partie de son histoire, de 1153 à 1968,aujourd'hui moi le cocotier je vis dans la république des Maldives.

  • L'échotier des cocotiers : les Maldives mode d'emploi



    Aéroport

  • A peine arrivé à l'aéroport qui occupe une île entière nommée Hululé à coté de l'île de Malé, qu'on embarque déjà sur un dhoni vers son île de résidence .

    La langue
  • Kihineh (salut),Aan (oui), Noon (non), à force d'entendre ces mots, nous aussi les cocotiers on comprend le Dhivehi la langue des Maldiviens mais l'anglais est parlé dans tous les hôtels
    .
    Monnaie
  • Dommage pour nous on ne peut pas payer en noix de coco. L'unité monétaire des Maldives est le rufiyaa maldivien : 1 rufiyaa = 0,09 Eur. Cette monnaie ne sert qu'à acheter quelques souvenirs lors des excursions dans les îles habitées. Il est recommandé de se munir, mondialisation monétaire oblige, de Dollars US en billets (petites dans les hôtels.

    pour être au Courant....
  • Il est conseillé de se munir avant le départ d'un adaptateur pour tous les appareils électriques ou à recharger (en vente dans les magasins spécialisés -style Vieux Campeur)

    Art et artisanat
  • Ici aux Maldives les habitants ont tous les talents.
    D'abord ils font de magnifiques sculptures à partir d'objets disponibles sur place ou sur pierre, comme celles de Hukuru Miskiiy à Malé. Mais l'artisanat le plus caractéristique des îles maldives ce sont les objets en Bois laqué. Ils sont produits presque exclusivement à Thulhaadhoo dans l'atoll de Baa.. Elégants ces boites, ces vases et ces plateaux de toutes les tailles et toutes les formes sont vernis à l'aide de fils de résine rouges, noirs et jaunes avant d'être délicatement sculptés avec des motifs à fleurs. Il y'a aussi les magnifiques nattes rouges dont l'éclat et le brillant réveillent même chez nous simples cocotiers notre sens des merveilles. Elles sont tissées dans tout le pays et les plus célèbres sont tissées par les femmes de Gadhdhoo dans l'atoll de Gaafu Dhaalu. Autre talent mondialement connu et reconnu la construction des fameux dhonis. Cette embarcation traditionnelle est utilisée tant pour la pêche que pour transporter des passagers d'une île à l'autre. Sans oublier enfin la calligraphie religieuse. Ici toutes.les mosquées anciennes et modernes affichent de superbes versets du Coran..



  • Un climat de rêve :

  • Amateurs de chaleur, vous serez comblés : les températures sont extrêmement chaudes tout au long de l'année. Nous les cocotiers on a l'écorce tannée. Mais tous les visiteurs doivent prévoir une protection solaire efficace car même à la fin du séjour le soleil brûlera encore la peau. La tenue la plus adaptée : les vêtements légers en coton.
    La saison idéale c'est entre Novembre et Mai. Les mois de Juin et d'Octobre, les plus pluvieux, sont à éviter

    Saveurs d'ailleurs
  • Exotique et typique, à base de poisson et de riz, c'est la cuisine locale, Attention, nous les végétaux on vit de l'air du temps mais il faut savoir que la cuisine maldivienne est souvent très relevée. Elle est à déguster en priorité sur une île de pêcheurs.

    Il faut le voir pour le croire
    Malé

  • Malé, la capitale, l'une des plus petites du monde, ne fait que 2 km², mais elle grouille d'activités. Différente des autres îles du pays, Malé consiste en une ville de gratte-ciels, de bazars et de routes pavées. Comme le reste du pays, elle vit au rythme des marées. Le point culminant de la journée se situe vers 15 heures lorsque les bateaux rentrent au port. Chaque pêcheur se place alors devant ses prises, étalées à même le sol sur des dalles de céramique. Les prix se négocient d'arrache pied mais les spécimens vendus sont souvent exceptionnels.



  • Histoire d'eaux

  • Nous les cocotiers notre ordinaire est vraiment extraordinaire. Les fonds coralliens sont classés parmi les plus beaux du monde :un monde fascinant de grottes habitées par des poissons multicolores aux formes les plus inattendues : balistes, mérous, poissons-coffres, poissons-rasoirs, poissons-empereurs, poissons-soldats, poissons-prussiens, poissons-clowns, murènes... paissant dans les champs d'algues et de coraux pour un casting grandeur ....nature



  • Texte sur les Maldives écrit par Lionel Szapiro

  • Vous souhaitez payer en plusieurs fois ?

    Séjour

    Choisissez votre séjour Réserver

    Billet d'avion

    Choisissez votre séjour Réserver

    Page mise à jour vendredi 31/05/2024 14h4